Principales responsabilités


Déploiement sur le terrain

L’agence met à disposition des agents des services répressifs des États membres et des pays associés à l’espace Schengen, ainsi que des navires, des avions et des dispositifs de surveillance des frontières dans les zones des frontières extérieures qui nécessitent une assistance supplémentaire. Outre le contrôle aux frontières, les opérations de Frontex couvrent des tâches liées à la sécurité maritime, aux contrôles de sécurité, aux activités de recherche et de sauvetage, ainsi qu’à la protection de l’environnement.


Analyse des risques

Frontex  évalue des risques pour la sécurité aux frontières de l’UE. L’agence dresse un tableau des évolutions et des tendances en matière de migration clandestine et d’activités criminelles transfrontalières aux frontières extérieures. Elle partage ses informations avec les États membres de l’UE et la Commission européenne et les utilise pour planifier ses activités futures. Toutes les activités de Frontex sont guidées par l’analyse des risques.


Surveillance de la situation

Frontex assure une surveillance constante des frontières extérieures de l’Union européenne, transmettant des informations actualisées et des alertes aux États membres de l’UE et aux pays associés à l’espace Schengen, à la Commission européenne et aux autres agences.


Évaluation de la vulnérabilité

L’agence réalise des évaluations annuelles de l’état de préparation et de la capacité de chaque État membre et des pays associés à l’espace Schengen à faire face aux problèmes auxquels ils sont confrontés à leurs frontières extérieures, y compris la pression migratoire. Frontex déploie des officiers de liaison dans les États membres de l’UE pour aider l’agence à conserver une vue d’ensemble complète du contrôle des frontières au niveau de l’UE.


Coopération européenne concernant les fonctions de garde-côtes

L’agence soutient la coopération des services répressifs, des agences de l’UE et des services douaniers aux frontières maritimes. Les bateaux et avions affectés à ses opérations procèdent également à la collecte et au partage d’informations concernant le contrôle des pêches, la détection de pollutions et la conformité avec les réglementations maritimes.


Partage de renseignements relatifs aux activités criminelles

L’agence partage les renseignements réunis aux frontières avec les autorités nationales pertinentes, Europol et d’autres agences européennes. Ceux-ci comprennent des informations sur les personnes soupçonnées de participer à des activités criminelles, telles que le trafic de migrants, la traite d’êtres humains et le terrorisme.


Opérations de retour

Frontex joue un rôle croissant dans le retour vers leur pays d’origine des personnes qui ne sont pas autorisées à rester dans l’Union européenne. L’agence aide les États membres à coordonner et à financer les opérations de retour, mais peut également lancer de telles opérations de sa propre initiative. À cette fin, elle peut affréter des avions et réserver des sièges sur des vols commerciaux. Elle aide également à obtenir les documents de voyage requis pour les personnes faisant l’objet d’une décision de retour et contribue à déployer des experts pour faciliter les opérations de retour.


Relations extérieures

La coopération avec les pays extérieurs à l’UE et à l’espace Schengen fait partie intégrante du mandat de Frontex et représente l’une de ses priorités stratégiques. Afin de garantir la mise en œuvre d’une gestion européenne intégrée des frontières (GIF), Frontex développe et entretient un réseau de partenariats avec les autorités frontalières des pays non-membres de l’UE, notamment des pays voisin (pays voisins de l’UE notamment) et des pays d’origine et de transit des migrants. L’agence déploie également des officiers de liaison dans les pays à l’extérieur de l’UE affectés par des migrations clandestines.


Réaction rapide

Frontex est capable de déployer rapidement des gardes-frontières et des garde-côtes, ainsi que des équipements, dans les États membres de l’UE et les pays associés à l’espace Schengen qui sont confrontés à une situation d’urgence à leurs frontières extérieures. À la demande de l’agence, les États membres doivent mettre à disposition jusqu’à 1 500 agents appartenant à la réserve de réaction rapide.


Recherche et innovation

Frontex réunit des experts en contrôle des frontières et des acteurs de la recherche et de l’industrie afin de veiller à ce que les nouvelles technologies répondent aux besoins des autorités chargées du contrôle des frontières.


Formation

Frontex élabore des normes de formation communes pour les autorités frontalières, afin d’harmoniser la formation des garde-frontières et des garde-côtes, dans les États membres de l’UE et les pays associés à l’espace Schengen. Cette harmonisation vise à garantir que, quel que soit l’endroit où ils traversent une frontière extérieure de l’UE, les voyageurs soient confrontés à des normes uniformes en ce qui concerne le contrôle des frontières. Elle favorise également une coopération efficace des garde-frontières et des garde-côtes de différents pays lorsqu’ils sont déployés dans des opérations menées par Frontex.

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.
More information