Droits fondamentaux

Le respect et la protection des droits fondamentaux sont au cœur de toutes les activités de Frontex. Avant d’être déployés, le personnel de l’Agence et les agents nationaux participant aux opérations de Frontex bénéficient d'une formation sur les droits fondamentaux et l’accès à la protection internationale. Parallèlement, l’obligation de signalement des violations potentielles des droits fondamentaux sont intégrées dans chaque plan opérationnel.

Un officier aux droits fondamentaux, indépendant dans l’exercice de ses fonctions, rend directement compte au conseil d’administration et coopère avec le forum consultatif sur les droits fondamentaux. Le forum consultatif assiste le directeur exécutif et le conseil d’administration en les conseillant de manière indépendante sur les questions relatives aux droits fondamentaux. Il se compose de trois membres permanents, de quatre organisations internationales et de six organisations de la société civile sélectionnées pour un mandat de trois ans:

  • Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO)
  • Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA)
  • Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR)
  • Conseil de l’Europe (CdE)
  • Organisation internationale pour les migrations (OIM)
  • Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)
  • Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH)
  • Bureau d'Amnesty International auprès des institutions européennes (AI-EIO)
  • Commission des Églises auprès des Migrants en Europe (CCME)
  • Commission internationale de juristes (CIJ)
  • Service jésuite des réfugiés (JRS)
  • Bureau de la Croix-Rouge auprès de l’UE (RCUE)
  • Save the Children (SC)

Les questions concernant les domaines couverts par le Bureau des droits fondamentaux doivent être adressées à FRO@frontex.europa.eu


Plaintes

Conformément au règlement relatif au corps européen de garde-frontières et de garde-côtes, l’Agence a mis en place un mécanisme de traitement des plaintes permettant aux personnes qui estiment que ses opérations ont porté atteinte à leurs droits d’en signaler toute violation éventuelle.

Si vous estimez que vos droits ont été violés à la suite des actions d’un quelconque membre du personnel participant à une opération menée par Frontex, vous pouvez déposer une plainte.

Votre plainte doit être adressée par écrit. Cependant, un tiers tel qu’un proche ou un avocat peut également la déposer en votre nom. Elle peut être rédigée dans la langue de votre choix.

Pour déposer une plainte, veuillez suivre ce lien.

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.
More information